Accueil anne à cheval
Sainte Marie aux Mines - Aubure - Petit Brézouard 13-06-2009

Itinéraire:
Départ de Sainte Marie-aux-Mines, Echery, Zillardhof, La renardière, le Haut Schluek, le bas Schluek, Aubure (15 km). Nuit en gîte aux Brimbelles. Départ par le sentier balisé rectagle rouge-blanc-rouge, passage devant la statue de la vierge (Obermatten), puis chemin forestierjusqu'a l'abri des trois bans. Montée au point de vue de Hirzberg, puis le GR5 jusqu'au petit Brézouard (attention la montée est rude mais pas trop longue). A l'abri du Brézouard, descente par le rectangle rouge-blanc-rouge (apparement la monté au grand Brézouard n'en vaut pas la peine). Pause de midi à l'auberge du Haycot. Belles possibilités d'attache enherbées pour les chevaux, patron très sympathique ! Ensuite rectangle rouge-blanc-rouge jusqu'au col des Bagenelles. Rectangle bleu jusqu'au col du pré de Rave, puis à l'arbre de la liberté (attention le sentier bleu-blanc-bleu est étroit - un arbre en travers nous a fait revenir sur le rectangle beu. Chemin des abris (idéal pour galoper). Rond rouge jusqu'au lycée.(24 km)

Tracé GPX de la balade Télécharger le tracé de l'itinéraire au format GPX
Agrandir la carte
Utilisez la roulette pour zoomer et le clic-gauche pour vous déplacer sur la carte. Pour afficher les photos aériennes, affichez les couches et cochez la case "Ortho-imagerie". Pour une meilleure visibilié, agrandissez la carte (ouverture dans une nouvelle fenêtre).
Intérêt: Difficulté:
De magnifiques points de vue au petit Brézouard, au Haycot et au Hirzberg (abri de la pierre des trois bans) et de jolis chemins forestiers. La montée au petit Brézouard est assez raide, mais heureusement pas trop longue (150m). Le chemin bleu-blanc-bleu qui va du col du pré de Raves à l'arbre de la Liberté est très étroit et en dévers, préferez le rectangle bleu qui est parallèle et sur la crête (un passage necessite la mis à pied pour passer des rochers).
Carte des balades

Description

Aujourd’hui nous partons en direction d’Aubure, pour une petite randonnée sur 2 jours. Je retrouve Annick, Alex, Fiona et Laurence à Sainte Marie aux mines, pour le départ de ce week end planifié de longue date. Nous avons de la chance, le soleil est au RDV !! La première journée est courte, une quinzaine de km. Nous sommes partis en début d’après midi pour arriver à Aubure vers 17h. De jolis chemin forestiers, bien vert, quelques prémices de point de vue et un joli galop sur la route forestière qui débouche sur la maison forestière du bas Schlueck. Arrivés à Aubure, le plus haut village d’alsace (870m d’altitude), nous nous rendons au gite des Brimbelles, où nous furent chaleureusement accueilli par le propriétaire des lieux. Après avoir mis les chevaux au pré, nous découvrons le dortoir ou nous passerons la nuit. Le gite est un ancien hôtel datant de 1860. Les chambres sont simples mais propres. Nous profitons encore du soleil de la fin d’après midi devant un apéro bien mérité, dans le jardin du gite.

Le lendemain, nous prenons notre petit déjeuner au soleil dans le jardin. La journée s’annonce radieuse pour la montée au petit Brézouard, bien qu’ils aient annoncés des orages pour la fin de journée. Nous ne perdons pas de temps, il faut partir à 10h00 si on veut respecter le planning ! En partant nous faisons boire les chevaux à la fontaine du village, puis attaquons direct par une montée un peu rude, (rectangle rouge-blanc-rouge) en direction de l’Obermatten. Sur ce grand pré que nous traversons trône une statue de la vierge. Le lieu offre un joli panorama sur le village d’Aubure. Nous continuons le rectangle rouge-blanc-rouge mais ce sentier est assez raide et caillouteux. Au premier croisement avec la route forestière, nous choisissons la facilité et empruntons la route forestière jusqu’à l’abri de la Pierre des Trois Bans. Un panneau indique un point de vue à 200m. Je m’empresse d’entrainer la troupe jusque là-bas !! En effet la vue vaut le coup d’œil !!
Nous continuons à présent sur le GR5 jusqu’au petit Brézouard. La montée commence à devenir raide et caillouteuse, nous mettons pieds à terre. Tout d’un coup nous nous retrouvons au milieu de dizaines de marcheurs ! Le lieu est très prisé !! Après un dernier effort, nous sommes au sommet ! La vue est magnifique et complètement dégagée de tout les cotés !! (Merci la tempête de 99 !! – les traces sont d’ailleurs encore très visibles un peu partout ici). Nous profitons pour faire une petite pause, les chevaux sont trempés.

Nous redescendons jusqu'à l’abri du Brézouard, situé entre le grand et le petit Brézouard. Nous ne continuons pas au grand Brézouard, parait-il la montée n’en vaut pas la peine, la vue n’est pas aussi bien dégagée qu’au petit Brézouard. A l’abri nous prenons le rectangle rouge-blanc-rouge jusqu’à l’auberge du Haycot, pour le repas de midi. Après renseignements pris auprès du patron, nous pouvons attacher les chevaux à la clôture de l’auberge. Celle-ci se prête vraiment bien a l’attache, avec de la belle herbe toute fleurie. Nous reprenons des forces devant une belle assiette de jambon fumé et de salade, que nous dégustons au soleil devant une vue à couper le souffle ! En plus nous pouvons surveiller les chevaux depuis notre table, mais après la montée du petit brézouard, ils ne font plus trop les fiers !!

Le temps commence à changer… les nuages arrivent… on ne tarde pas trop et nous nous remettons en selle… on n’a pas trop envie de se prendre l’orage qui menace au loin ! On continue le GR5 jusqu’au col des Bagenelles, puis montons au col du Pré de Raves. On eu un peu de mal à traverser le pré qui sert de piste de ski en hiver, il était clôturé… mais des randonneurs à pieds nous ont gentiment maintenu le fil à terre pour que nous puissions traverser. La sortie du pré était plus facile, la clôture était cassée un peu plus loin…

A parti du col du Pré de Raves, j’hésite entre 2 itinéraires : le rectangle bleu sur la crête ou le rectangle bleu-blanc-bleu, parallèlement au précédent mais à flanc de montagne. Je prends le 2e itinéraire. Le sentier est assez étroit, mais ça passe… jusqu’à ce que nous nous retrouvions face à un arbre en travers…. Nous devons faire demi-tour et prenons le rectangle bleu. Quelques instants plus tard, le chemin devient difficile, de gros cailloux encombrent le sentier. Nous mettons pied à terre. Annick part en éclaireur voir si ca passe. Et ça passe ! Nous tombons sur la place Mandray, d’où part un joli chemin forestier jusqu’à l’arbre de la liberté, planté en mémoire des soldats de la guerre 14-18 (cette zone a connut des combats lors de la Première Guerre Mondiale) d’ailleurs à un moment on a clairement vu le sol « tourmenté » par des vestiges de bombardements ou de tranchées. De la nous prenons le sentier des abris, un très jolis chemin forestier en légère montée, ou nous ne résistons pas à faire un galop. Nous passons au galop devant les fameux abris !!! Argh quelle frustration !!! J’aurai bien aimé les visiter !! II y en a plusieurs l’un à coté de l’autre. Je n’ai même pas eu le temps de dégainer l’appareil photo… dommage… il faudra revenir…. Les abris sont situés juste avant que le chemin ne redescende… au cas ou vous voudriez profiter du chemin pour galoper sans  rater les abris;-)

Nous rejoignons à présent le rond rouge, qui redescend sur Sainte marie aux Mines. Nous coupons par le sentier des « chêneaux », qui arrive en face du lycée. Nos sentons quelques goutes… gloups !!! Heureusement que nous sommes quasiment arrivés aux vans !!

Une très belle randonnée dans le val d’argent (en référence aux mines d’argent). De superbes paysages combinés aux vestiges de la Première Guerre Mondiale.


 Parking van:
en face du cimetière à Echery (sortie sud de Sainte Marie aux Mines). Il ne s'agit pas d'un "vrai" parking mais d'élargissement en gravier de la route pour se garer.
Carte des balades
Les prés fleuris d'Aubure
Les prés fleuris d'Aubure